Живая речь. Le russe parlé pour la vie quotidienne. Niveau élémentaire А1

Si la premiere étape de l’étude de la langue anglaise par exemple est plus facile, les étapes suivantes sont de plus en plus dures, dans la langue russe c’est l’inverse: la premiere étape est la plus compliquée, les étapes suivantes sont plus simples.

Price:
1 100 ₽
Checking stock...

Description

Результат

Через 60 учебных часов Вы сможете:

Учебник состоит из 10 уроков, рассчитанных на 60 академических часов, и вводного фонетического курса.

Фонетический курс:

  • особенности русской артикуляции;
  • правила чтения;
  • фонетические явления, связанные с грамматикой.

Большие грамматические темы разбиты на блоки, удобные для восприятия и включения в активную коммуникацию. В конце учебника даны ключи ко всем заданиям.

Учебный материал имеет простую структуру:

  • лексико-грамматический комментарий;
  • примеры с переводом;
  • задания на отработку.

Библиографическое описание

Авторы: Irina Andréeva, Eléna Arsénova, Kirill Mikityants
Языки издания: Français
Переводчик: Eléna Arsénova
Количество страниц: 252
Издательство: Арт-Экспресс
Тираж: 5000
ISBN: 978-5-4391-0134-2
Год издания: 2014
  Содержание и аннотация
  Фрагмент урока
  Аудио дополнения будут доступны после покупки

PRÉFACEFF

Devant vous est la première des trois parties du cours basique de la langue russe comme langue étrangère «Le russe parlé pour la vie quotidienne»

Le but de ce manuel est non seulement créer la base lexico-grammaticale nécessaire, mais introduire le matériel étudié dans les situations spontanées de la communication quotidienne vivante.

Quelques mots à propos du manuel «Le russe parlé pour la vie quotidienne»:

1. Le manuel est conçu tant pour le travail avec un enseignant que pour l'autoapprentissage de la langue russe.

2. Fort de l’expérience de travail pratique dans la classe les auteurs donnent le matériel éducatif en tenant compte des questions fréquemment posées par les étudiants et des difficultés rencontrées, généralement lors de l'étude de la langue.

3. Les commentaires détaillés sur la grammaire russe sont inspirés de la langue « pour tous » ce qui les rend clairs et accessibles pour un large public et non seulement pour les spécialistes-philologues.

4. Tous les commentaires sont accompagnés d’un grand nombre d'exemples montrant comment l'une ou l'autre conception et construction lexicogrammaticals est utilisée dans la conversation.

5. Dans le manuel vous trouverez beaucoup d’exercices (plus des deux tiers de son volume) pour la répétition et la consolidation des concepts appris.

6. Le manuel comprend un cours de phonétique détaillé où une attention particulière est accordée aux sujets qui aident à mieux comprendre la grammaire russe.

7. Chaque partie de ce cours se compose de 10 leçons et correspond à 60–80 heures de cours.

Spécificité de l'étude de la langue: premiere étape et pourquoi les approches standards ne fonctionnent pas

Si la premiere étape de l’étude de la langue anglaise par exemple est plus facile, les étapes suivantes sont de plus en plus dures, dans la langue russe c’est l’inverse: la premiere étape est la plus compliquée, les étapes suivantes sont plus simples.

On étudie la base da la grammaire (ses 70%) à la première étape. Après, la complication augmente avec l’acquisition du vocabulaire et de la syntaxe (du « volume » de la phrase). Par exemple après avoir appris les concepts basiques des aspects des verbes russes à l’étape А1+/А2 vous n’aurez pas de difficultés à comprendre les cas dits «compliqués» d’utilisation des aspects. Et au contraire si vous avez les difficultés avec l’utilisation des aspects des verbes russes il vous faut révenir à l’étape initiale et combler cette lacune.

Ou après avoir appris les verbes du mouvement sans les préfixes au niveau А1+/А2 vous ne trouverez presque rien de nouveau à propos de ce sujet aux étapes suivantes.

Ainsi d’après les standards du Cadre européen commun de références pour les langues à la première étape de l’étude des langues un étudiant peut présenter une information commune concernant lui-meme, sa famille, son travail, ses amis, ses occupations favorites (ses hobbies) etc. Mais si ces sujets en anglais ne demandent pas une grande connaissance de toutes les possibilités des constructions grammaticales, en russe c’est presque 70% de la grammaire1.

Cette concentration des sujets grammaticaux à l’étape pour les débutants fait les approches standards de l’étude peu efficaces pour la langue russe. En particulier l’essai de lier la grammaire aux sujets concrets (par exemple «Ma famille», «Mon appartement», «Mon travail») qui fonctionne très bien pour l’enseignement de l’anglais à cette étape serait superflu et n’apporterait rien de plus dans l’apprentissage de la langue russe.

A la question naturelle « Quoi faire dans cette situation ? » il existe une seule réponse – il faut suivre la logique de la langue elle-même.

Chaque langue est un organisme vivant et la grammaire en est le squelette sans lequel il est impossible de construire une phrase. Il n’est pas important de savoir de quoi vous voulez parler – de la politique, de l’économie, de la famille, du sport, de la littérature etc. Dans tous les cas le « squelette grammatical » restera le même et «accroître la masse musculaire» c’est à dire enrichir le vocabulaire sera beaucoup plus facile quand les constructions grammaticales basiques seront automatisées.

Pour cela le lexique et la grammaire sont liés. Pour apprendre une nouvelle règle de grammaire il faut posséder un certain vocabulaire. Et chaque élément de la grammaire apprise donne la possibilité d’élargir le « bagage lexique ».

Le plus important est que dès les premières leçons les constructions lexicogrammaticales que vous avez etudiées sont utilisées dans la pratique, introduites au discours, dans les situations de la communication réelles quotidiennes, « automatisées ».

Structure du manuel

Nous percevons chaque langue étrangère comme originale, étrange ; bizarre (ce n’est pas par hasard que «étrange» et «étrangère» sont les mots de la même famille). Cette «étrangeté» de l’autre langue est l’obstacle général, la barrière psychologique dans la maîtrise de la langue, sur le chemin du but.

Notre objectif est de vous aider à «transférer» la langue russe de la catégorie «étrange et bizarre» dans la catégorie «la mienne, claire, compréhensible». On peu résoudre ce problème en trois étapes dont chacune est liée à un certain niveau de notre perception.

A la première étape nous vous proposons un commentaire détaillé où dans une forme accessible et claire est donné l’explication de telle ou telle construction lexico-grammaticale. C’est le processus de la compréhension au niveau de la perception logique («Je comprends pourquoi il en est ainsi»).

La deuxième étape est liée à notre subconscient. Ici se forme la connexion entre la construction lexico-grammaticale et la situation de la communication réelle. En outre, cette étape est consacrée a résoudre le problème de la traduction littérale, de la traduction mot à mot (du calque de la langue maternelle). Le fait est que dans la même situation les langues différentes utilisent différents moyens de la décrire et la traduction littérale n’est pas adéquate.

Un manque d'attention à cette étape conduit à ce que des étudiants réussissant un test de grammaire se sentent perdus dans une conversation réelle, la parole leur manque ou ils traduisent mot à mot les phrases de leur langue maternelle.

Ainsi afin de former une connexion associative entre la construction lexicogrammaticale et la situation de la conversation réelle, dans ce manuel après chaque explication de la grammaire, un grand nombre d’exemples d’utilisation de cette construction en situation réelle est présenté. La plupart des exemples est accompagnée d’une traduction. D'un côté cela permet de « se brancher » mieux sur la situation, d'un autre côté les étudiants peuvent voir de leurs propres yeux et sentir la différence entre les langues. Cette différence qui fait que la traduction littérale n’est pas possible.

Et la dernière étape est liée à notre inconscient. C’est le niveau le plus mystérieux de la perception humaine. Les processus qui apparaissent à ce niveau sont peu étudiés. Mais c’est a ce stade que se passe la formation des réactions spontanées de la langue.

La perception inconsciente est particulièrement active chez les enfants. Les enfants absorbent l'information, comme une éponge, ils téléchargent des gigaoctets de données dans leur inconcient. Mais ça se rencontre rarement chez les adultes.

Ici les étudiants ont besoin d’aide sous forme d'un grand nombre d’exercices pour la répétition et pour la maîtrise des connaissances.

Ainsi le matériel de cours est construit selon ces trois étapes de la perception et la maîtrise de la langue étrangère: les explications et les commentaires, la mise en situation de communication réelle à travers les exemples et les exercices pour la fixation, la maîtrise et l’automatisation des connaissances.

Reviews and ratings

Your rating
Overall rating
Optional, but helps to understand your rating better
Optional, but helps to understand your rating better
Optional, put every entry on its own line
Optional, put every entry on its own line
There are no reviews for this product yet.